Marée noire en vue au large des côtes flamandes ?

Partagez sur Twitter, Facebook ou Google+
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Par Nord Actu – Publié le 9 octobre 2015 à 7 h 23 min

Un cargo et un méthanier sont entrés en collision au large de la Côte belge vers 04H15, dans la nuit de lundi à mardi. Le cargo, battant pavillon néerlandais, a sombré. Tous les membres de l’équipage ont cependant été secourus. Onze à douze personnes se trouvaient à bord, a indiqué le gouverneur de la province de Flandre occidentale, Carl Decaluwé.

Parmi les membres de l’équipage, deux ont été légèrement blessés. Le capitaine, d’origine néerlandaise, a été admis à l’hôpital de Blankenberge en état d’hypothermie, ainsi qu’un matelot, d’origine philippine, pour de légères blessures. Les 10 autres membres de l’équipage ont été emmenés au port de Zeebrugge, où ils ont reçu les soins nécessaires.

Une fuite de pétrole

La collision ne semble finalement pas mettre la Côte belge et la réserve naturelle du Zwin en danger, a finalement indiqué Carl Decaluwé lors d’une conférence de presse. Le cargo « Flinterstar » transportait 73 tonnes de « fioul lourd » et 125 tonnes de diesel. Une fuite a fait apparaître une tâche de pétrole d’environ un mile. Mais à ce stade, on ignore encore de quel type d’hydrocarbure il s’agit.
Le Flinterstar transportait également 3.000 tonnes d’acier et de fer et quelque 140 tonnes de matériaux de construction. C’est pourquoi il a rapidement sombré. Un périmètre de sécurité d’environ 300 mètres a été dressé autour du cargo.
Mais du mazout provenant du cargo échoué  a atteint mercredi la réserve naturelle du Zwin, à Knokke-Heist. La situation est également regardée de près par les Pays-Bas, du mazout pouvant apparaître sur les côtes néerlandaises. Des oiseaux mazoutés ont déjà été observés à hauteur de Westkappelle. Par ailleurs, la situation est stable après le naufrage du cargo Flinterstar.

La cellule de crise avait prédit cette possibilité, tablant sur une arrivée au Zwin vers minuit mercredi. Le mazout y a toutefois été observé dès 16h00. « Cela ne ressemble pas à de petits fragments granuleux, mais plutôt à un film sur l’eau », précise le gouverneur.

La Protection civile doit se rendre sur place. Elle précise ne pas avoir connaissance pour le moment d’autres appels provenant de la côte flamande. La Protection civile est par ailleurs toujours en stand-by dans le port d’Ostende.

JB Vangrevelinghe

Crédit photo: wikipédia

Partagez sur Twitter, Facebook ou Google+
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *