[TRIBUNE LIBRE] Camp de Grande-Synthe : vers une libanisation de la France ?

Partagez sur Twitter, Facebook ou Google+
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

13/03/2016 – 19h00 Dunkerque (Nordactu.fr) 

Après la jungle de Calais certains voient dans le tout nouveau camp de Grande Synthe, conforme aux normes internationales en termes d’hygiène, un progrès. Si cela est évidemment plus respectueux des êtres humains, n’est-ce pas la normalisation et l’institutionnalisation d’une situation qui devait être temporaire et l’acceptation que notre pays est voué à accueillir des clandestins et réfugiés sur le long terme, donc la possibilité d’une multiplication de ces camps comme cela se fait au Liban ?

Alors qu’il est courant d’entendre parler de « balkanisation » du pays en raison de la constitution de communautés, il est davantage correct d’évoquer une « libanisation » ; en plus de la séparation ethnique, religieuse et territoriale de plus en plus grande, et de la guerre potentielle qui en découle, s’opère une véritable tiers-mondisation du pays : le Liban est en effet un pays déjà fracturé par le multiculturalisme, comme les Balkans, ces derniers échappent cependant au terrorisme – qui frappe durement le Liban – et échappaient jusqu’à il y a peu – la Serbie ayant désormais un vaste camp de clandestins – aux camps de réfugiés, qui se sont institutionnalisés au Liban depuis des années au point de représenter 25% de la population.

Après s’être « balkanisée », la France se « libanise » et se « tiers-mondise » : les graves problèmes qui se posaient autrefois aux pays sous-développés, que les sociétés et Etats modernes réussissaient petit à petit à éradiquer, se développent de plus en plus :

  • immigration non-régulée

  • camps de fortune pullulant un peu partout en France (jusque dans le centre de Paris)

  • terrorisme

  • islamisme

  • agressions pour des raisons raciales et culturelles

  • diminution du statut de la femme

  • insécurité qui s’étend (agriculteurs, petits commerces, viols, etc.)

  • développement de maladies inconnues ou qui avaient disparues

  • population locale qui voit sa qualité de vie baisser, qui s’appauvrit en raison d’un Etat de plus en plus consommateur d’impôts

  • Etat de moins en moins performant, qui bafoue les libertés élémentaires, n’assure plus ses missions de base de préservation de l’ordre public et de protection des frontières.

Ce qui faisait de la France un Etat moderne dans lequel il faisait bon vivre disparaît petit à petit, et notre pays suit l’évolution de certaines dictatures corrompues du tiers monde.

HB

Crédit photo : Flickr.com

Partagez sur Twitter, Facebook ou Google+
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *