Le brigadier Michael Chauwin tué en opération au Mali était originaire de Cambrai

Partagez sur Twitter, Facebook ou Google+
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

13/04/2016 – 17h30 Cambrai (Nordactu.fr)

Tout juste âgé de 20 ans, engagé dans l’armée de terre en 2014, Michael Chauwin avait intégré le 511ème régiment du train basé à Auxonne près de Dijon. Le Ministère de la Défense le décrit comme un « soldat de grande valeur, motivé et volontaire ». Il intègre en janvier 2016 le bataillon logistique de la force Barkhane opérant au Mali, comme agent de circulation en peloton d’escorte de convoi.

Forces militaires françaises de l'opération Barkhane au Mali.

Forces militaires françaises de l’opération Barkhane au Mali.

Il est promu au grade de brigadier le 1er avril 2016.

Hier, son véhicule blindé circule en direction du nord vers la ville de Tessalit au sein d’un convoi logistique d’une soixantaine de véhicules, lorsqu’une mine explose à son passage. Le soldat 1èreclasse Mickaël Poo-Sing décède sur le coup. Michael Chauwin et un autre camarade sont grièvement blessés par l’explosion. Immédiatement pris en charge par les secours, ils sont transportés à Gao vers la structure chirurgicale militaire.

Véhicule de l'avant blindé français

Véhicule de l’avant blindé français

Malgré les soins, le brigadier Michael Chauwin décède de ses blessures dans la soirée.

L’autre blessé, le maréchal des logis Damien Noblet, ne survivra pas non plus à ses blessures.

Cela porte à 7 le nombre de soldats français tués depuis le début de l’opération Barkhane qui a succédé à l’opération Serval le 1er août 2014.

Un hommage sera rendu aux trois militaires tués la semaine prochaine en présence du président de la République François Hollande.

Antoine Decoster

Crédit photo : DR

Partagez sur Twitter, Facebook ou Google+
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *