Dunkerque : une course-poursuite et une fusillade entre des passeurs et la police belge fait 1 mort et plusieurs blessés graves

Partagez sur Twitter, Facebook ou Google+
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

05/05/2016 – 20h00 Dunkerque (Nordactu.fr)

Les évènements ont eu lieu de part et d’autre de la frontière belge sur l’autoroute. Le bilan humain est lourd : 1 motard tué, 4 blessés graves dont 2 par balles.

Les faits commencent à 5h ce matin sur l’aire d’autoroute de Jabbeke en Belgique. Un chauffeur routier vient d’être menacé au couteau par des passeurs irakiens. Plusieurs véhicules de police arrivent sur les lieux, les 4 passeurs s’engouffrent dans une Audi immatriculée au Royaume-Uni et une course-poursuite s’engage. Les passeurs enfoncent volontairement une voiture de police en se dirigeant sur l’entrée d’autoroute en direction de la France.

Un autre véhicule de police belge se porte à hauteur des fuyards, les policiers ouvrent le feu, 15 balles sont tirés sur l’Audi. 2 passeurs sont touchés par balles à l’abdomen et à l’épaule mais l’Audi continue de foncer à plus de 200km/h et franchit la frontière. La police belge reçoit alors l’autorisation de poursuivre le véhicule des fuyards sur le territoire français. Les bolides passent alors au niveau d’un chantier sur l’A16, les ouvriers plongent pour éviter les voitures lancées à un rythme infernal.

L’Audi va s’encastrer dans un poids lourd et des voitures essayant de l’éviter s’entrechoquent et créent un véritable carambolage. Un motard remonte alors le bouchon causé et va percuter un camion à l’arrêt : il est tué sur le coup. En plus des 4 passeurs irakiens blessés gravement dans l’accident en plus des tirs reçus, il y a plusieurs blessés légers à déplorer.

Une polémique enfle sur l’usage des armes qui a été fait par les policiers belges. En France, il est vrai que nous ne sommes pas habitués à ce que les forces de l’ordre osent utiliser leurs armes. Il faut savoir d’une part que les tirs ont eu lieu juste avant la frontière et d’autre part la loi Belge est plus permissive quant à l’usage par la police de leurs armes de service. La réputation de la police belge n’est plus à faire et les délinquants français redoutent leur « gachette facile ». De nombreux voyous français voulant forcer des barrages outre-quiévrain ont été surpris de voir les policiers ouvrir le feu sans sommation. Plusieurs mauvais garçons des cités du Nord de la France sont ainsi morts sous les balles de la police fédérale belge ces dernières années.

Rédaction de Nord Actu

Crédit photo : twitter

 

Partagez sur Twitter, Facebook ou Google+
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *