Euro 2016: Des quarts de finale plutôt disputés

Partagez sur Twitter, Facebook ou Google+
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

04/07/2016 – 22h30 Lille (Nordactu.fr)

Nous avons pu assister aux quarts de finale de l’euro 2016 de jeudi à dimanche nous proposant quelques belles affiches.

Jeudi, la Pologne est rentrée tambour battant dans sa rencontre face au Portugal ouvrant la marque après seulement deux minutes de jeu par leur vedette Lewandowski qui se montrait enfin décisif. Si la Pologne dominait le début de rencontre, un penalty oublié assez inexplicablement par l’arbitre sur Ronaldo allait réveiller les portugais qui égalisaient dans la foulée par leur jeune prodige Renato Sanches d’une grosse frappe contrée. La suite de la partie sera plutôt à l’avantage des lusitaniens mais avec assez peu d’occasions de but. La prolongation n’offrant guère d’occasions de s’enflammer elle non plus, c’est la séance de tirs aux buts qui désignera le Portugal suite au raté de l’infortuné Blaszszykowski.

Vendredi, la Belgique affrontait quasiment à domicile le Pays de Galles au stade Pierre Mauroy de Lille. Elle rentrait d’ailleurs plutôt bien en la matière et c’est Nainggolan qui ouvrait le score d’un missile en pleine lucarne. Cependant la Belgique va dès lors laisser le ballon à son adversaire et c’est logiquement que les gallois égalisent à la demi-heure de jeu par l’intermédiaire de leur capitaine Williams. Alors que la Belgique rentre mieux dans le seconde période, c’est pourtant Robson Kanu qui donne l’avantage aux celtes d’un but magnifique. Nos voisins vont dès lors pousser sans succès avant de se faire crucifier dans les derniers instants par Vokes. Le pays de Galles se qualifie brillamment mais devra se passer de Ramsey pour les demi-finales, une grosse perte.

On attendait beaucoup samedi de la confrontation entre l’Italie et l’Allemagne, véritable finale avant la lettre, quelle déception dès lors devant cette rencontre tactique quasiment sans occasions de but en première période, puis un peu plus alerte ensuite avec un but d’Özil auquel répondra Bonucci sur penalty suite à une faute grossière de Boateng. La prolongation se révélant tout aussi insipide que le temps réglementaire, la séance de tirs aux buts sera nécessaire. Elle se révélera complètement folle, trois tireurs de chaque équipe ratant leur tentative, parfois d’une manière peu en rapport avec la somme de talent présente sur la pelouse. L’Allemagne fera finalement la différence lors des neuvièmes tentatives.

Enfin, dimanche, l’Islande n’a pas existé face à la furia française. Giroud et Pogba avaient déjà donné un avantage de deux buts aux bleus après vingt minutes puis deux nouveaux buts de Payet et Griezmann juste avant la mi-temps mettaient un terme définitif au suspens. Les islandais peuvent néanmoins quitter le tournoi la tête haute n’ayant jamais fermé le jeu et marquant deux buts en seconde période, Giroud réussissant quant à lui le doublé.

Les demi-finales opposeront le Portugal et le Pays de Galles avec un léger avantage aux premiers cités du fait de la suspension de Ramsey et la France et l’Allemagne, nos voisins d’outre-Rhin partant favoris avec leur mécanique huilée face à des français n’ayant trouvé leur jeu que face à une Islande fatiguée par leurs précédents exploits.

Les résultats :

Pologne – Portugal : 1-1 ap P : 3-5

Pays de Galles – Belgique : 3-1

Italie – Allemagne : 1-1 ap P : 5-6

France – Islande : 5-2

Christophe Plantevin

Crédit photo : DR

Partagez sur Twitter, Facebook ou Google+
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *