RC Lens : un début de saison mitigé

Partagez sur Twitter, Facebook ou Google+
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

29/08/2016 – 18h40 Lens (Nordactu.fr)

De nouveaux propriétaires, un changement d’entraîneur, de nouveaux joueurs… l’intersaison des Sang et Or a été agitée, mais semblait emmener le club lensois vers la bonne direction.

Les Lensois ont pourtant perdu de précieux points lors des premiers matchs de la saison, alors que seuls les 2 premiers du championnat accèderont directement à la Ligue 1, tandis que le 3ème devra disputer deux matchs de barrage face au 18ème de l’élite.

Tout avait pourtant bien commencé. Lors du match amical de gala face à Arsenal, le 22 juillet, une semaine avant la reprise, les hommes d’Alain Casanova ont offert une prestation de grande qualité. Si Arsène Wenger alignait une équipe remaniée, le club londonien disposait tout de même de joueurs de haut niveau comme l’international anglais Theo Walcott, le champion du monde allemand Per Mertesacker, ou encore l’ancien Lillois Mathieu Debuchy. Après l’ouverture du score de Mathias Autret, les Gunners n’ont égalisé qu’en fin de match par l’intermédiaire d’Alex Oxlade-Chamberlain. Ce jour-là, Anthony Scaramozzino ainsi que la recrue offensive Abdellah Zoubir prouvaient à leur coach qu’il pourrait compter sur eux en mettant à mal la défense anglaise. Avec ce résultat nul contre un adversaire prestigieux, Bollaert, garni de 30 000 supporters, était en fête et plein d’espoir.

Grosse ambiance à Bollaert pour le match de gala entre le RCL et Arsenal

Le RCL a toutefois débuté son championnat par deux matchs nuls, 0-0 à Niort et 2-2 contre Tours à domicile. Rapidement réduits à 10 lors de cette rencontre après l’expulsion du nouveau venu Mohamed Fofana, les lensois n’ont égalisé que dans les arrêts de jeu par l’intermédiaire de Kévin Fortuné, attaquant en provenance de Béziers, avec qui il fut meilleur buteur de National la saison dernière.

Quelques jours plus tard, Fortuné se faisait encore remarquer lors du match de 1er tour de coupe de la ligue contre l’AC Ajaccio en inscrivant un doublé. Le deuxième buteur du jour, John Bostock, est l’autre bonne pioche du mercato. Le milieu anglo-trinidadien, qui ne perd pas une occasion d’exprimer sa foi chrétienne, a pris le rôle de métronome de l’équipe. Précis dans ses passes, pouvant temporiser le jeu, sa combativité a déjà séduit le public de Bollaert.

Interview de John Bostock dans laquelle il s’étend longuement sur sa foi

Le duo Bostock/Fortuné s’est d’ailleurs encore amusé sur le terrain de Nîmes lors de la 3ème journée, en alliant vitesse et qualité technique, ne laissant aucune chance aux locaux avec une victoire 2 buts à 0. Le but de l’attaquant, éliminant le gardien adverse ainsi qu’un défenseur, le tout après avoir récupéré le ballon par un contrôle aérien, pourrait bien figurer dans les plus beaux buts de la saison.

Si beaucoup voyaient avec ce succès le début d’une dynamique positive, la situation s’est rapidement dégradée. Dès le match suivant, le promu amiénois venait l’emporter 1-0 dans le Pas-de-Calais, face à des Lensois aussi fébriles qu’inefficaces. Rebelote pour le 2ème tour de coupe de la ligue. Face au Paris FC, relégué en National en mai dernier mais jouissant toujours du statut de club professionnel, Alain Casanova avait choisi d’aligner une équipe sensiblement rajeunie : un choix qui s’avérait perdant puisqu’après un match nul 0-0 à la fin du temps réglementaire, les Lensois s’inclinaient aux tirs aux buts après un échec de Teddy Chevalier, recrue de l’été longtemps blessée et très attendue, et qui commence donc son aventure au RCL de la pire des manières.

Lens1

Joueurs et supporters fêtent la victoire obtenue à Nîmes (photo : rclens.fr)

Il fallait donc rebondir au stade de l’Aube face à l’ESTAC pour ne pas voir le wagon de tête s’échapper. Face à un adversaire lui aussi dans le doute, le Racing commence bien la rencontre et ouvre le score sur pénalty par Bostock, en proposant un jeu plus conforme à ses ambitions. Hélas, la 2ème mi-temps confirme la mauvaise passe des Artésiens avec une égalisation troyenne offerte par le jeune Abdoul Ba, souvent en difficulté depuis le début de la saison. Rappelons qu’Abdoul Ba, international mauritanien de près de 2 mètres formé à la Gaillette, a été préféré à l’espoir anglais Taylor Moore, aimé des supporters mais rarement appelé dans le groupe professionnel. Le Britannique a donc profité de la fin du mercato pour rejoindre son pays et le club de Bristol en deuxième division.

Avec 6 points en 5 matchs, le RCL n’est que 13ème au classement, mais n’est pas encore décroché du trio de tête. Il devra en revanche l’emporter le 9 septembre face à Bourg en Bresse, lanterne rouge, pour ne pas d’ores et déjà revoir ses ambitions à la baisse.

Alexandre Rivet

Crédit photo : DR

Partagez sur Twitter, Facebook ou Google+
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *